Accueil

Né en Toscane, Paolo Corsi se passionne pour le clavecin et la musique ancienne dès l'âge de treize ans. Diplômé avec mention très bien à la HEM - Genève (classe d’Alfonso Fedi), il se forme auprès de maîtres de renom tels que Christophe Rousset pour le clavecin et Pierre Goy pour le pianoforte, ainsi que Luigi Ferdinando Tagliavini, Liuwe Tamminga et Bob van Asperen

Paolo Corsi se produit en tant que claveciniste dans des salles de concert célèbres comme l’Opéra Royal de Versailles, l’Auditorium de la Cité de la Musique à Paris, l’Opéra de Vichy et bien d’autres encore.

Brillant et doté d'une grande capacité de communiquer avec le public, Paolo Corsi partage souvent aussi la scène avec des solistes de rennommée internationale tels que W. Dongois, M. Bourgue, P. Amoyal, E. Cecchi Fedi, G. Balestracci, B. Cocset, V. Ghielmi, L. Pianca, M. Kiener, F. von Arx, et avec des ensembles prestigieux (L’Amoroso, Modo Antiquo, Camerata de Lausanne, Ensemble Fratres, Le Petit Trianon, Quatuor Terpsycordes...). Il a fondé et dirige l'ensemble Le Harmoniche Sfere.

Il se produit régulièrement au clavecin, à l’orgue et au pianoforte comme soliste ou continuiste. Il est accompagnateur et coach baroque à la Haute Ecole de Musique de Genève, professeur de clavecin complémentaire à la Haute Ecole de Musique de Neuchâtel et organiste titulaire de l’église de la Sainte-Trinité à Genève. Il a enregistré pour la radio (Espace 2 et Radio France Classique), pour la télévision (Arte et Mezzo), ainsi que pour Claves, Arcana et Ricercare.

Le CD consacré à Boismortier qu'il a enregistré avec l'ensemble Le Petit Trianon (2017) a été recompensé de cinq diapasons par le prestigieux magazine français Diapason. En 2018, le programme qu'il a donné avec Le Harmoniche Sfere et le mezzo Maria Irene Fantini dans le cadre des "Concerts d'été à Saint-Germain" a été diffusé par Espace 2 et a obtenu un grand succès de critique et de public.

Paolo Corsi est en train de constituer une collection d’instruments historiques à clavier qui vont du début du XVIIIe siècle aux années 1830 ; la pratique régulière des claviers d’époque représente un des aspects fondamentaux de sa démarche d’interprète.