Accueil

 

 

 Clavecin italien attribué à Elpidio Gregori, ca. 1760, Italie centrale

 

Il s'agit d'un clavecin de type "false inner-outer", qui nous est parvenu dans un très bon état de conservation. Plusieurs éléments permettent de l'attribuer sans doute au facteur Elpidio Gregori, actif dans la région des Marches entre 1740 et 1790. C'est un instrument qui frappe par sa beauté sonore: le timbre est  chaleureux et riche en harmoniques. Dans tous les registres la sonorité est très longue et soutenue, jusqu'à son extinction. Elle s'épanouit immédiatement après l'attaque, ce qui lui donne un côté vocal absolument remarquable.

Restauré une première fois par Barthélémy Formentelli, il a été repris par Augusto Bonza en 2010. Lors de cette intervention le cordage a été changé, les nouvelles cordes étant fabriquées en alliages plus proches des matériaux anciens. Les diamètres sont, quant à eux, mieux adaptés à l'instrument et suivent les études plus recentes en matière de cordage. La mécanique a été aussi entièrement révisée. 

 

 

 

 

Clavecin Augusto Bonza, 2011, copie de Jean-Henri Hemsch, 1751

 

Magnifique copie réalisée par Augusto Bonza du clavecin Hemsch 1751 (collection Frédérick Haas). La peinture du couvercle est une adaptation du tableau "Les noces d'Isaac et Rébecca" de Claude Lorrain.